L’hiver

« Bien ancrée et abondante, l’énergie de l’hiver -le Zhi-le vouloir- représente nos ressources profondes, ce qui nous anime. Nous avons besoin de ce moment d’intériorité pour contacter notre énergie essentielle celle qui est à la source de nos projets à venir. Le Zhi ne doit pas s’épuiser car cela peut nous éloigner de notre pulsion vitale, nous déraciner et ainsi nous laisser vulnérable aux désirs matériels, aux tentations et à l’excès. »

Selon le cycle des saisons, à l’automne nous avons fait le point sur les projets concrétisés. Reconnaissant pour les récoltes de notre labeur, nous avons pris le temps de réfléchir et de retourner à la terre le non essentiel. Ainsi nous avons honoré le mouvement saisonnier de l’énergie vers le bas, vers la terre, de lâcher prise. Ce dernier se transforme maintenant dans un mouvement d’intériorité.

L’HIVER est associée à l’énergie des REINS.
L’EAU est l’élément et le mouvement est INTERIORISATION. Le BLEU est la couleur.

La force de l’hiver est YIN, profonde. L’hiver est la saison la plus froide et la plus sombre. L’énergie des reins y est associée et se nourrit du climat froid, à condition de les garder bien au chaud. Comme il fait bon marcher dehors par un temps froid croustillant d’hiver, bien emmitouflé. Les principes yin gouverne cette énergie. La lune, les profondeurs, la noirceur.

En MTC , médecine traditionnelle chinoise, l’énergie des reins est à la base de notre vitalité. Cette énergie vitale est perceptible, entre autre, dans le regard. Un regard étincelant peut révéler une personne vibrante, ambitieuse et déterminée en opposition à une personne léthargique dont l’énergie est faible.

Les reins gèrent les liquides du corps. L’eau est importante pour la circulation sanguine, lymphatique, l’urine la salive, la transpiration, les larmes et les liquides sexuels.

Se connecter à notre YIN nous permet de développer notre force intérieure et notre sagesse. Notre YIN est notre guide intérieur, notre intuition.

Nous pouvons choisir, cet hiver, de profiter des périodes de noirceur plus longue pour dormir plus et nous coucher plus tôt. Pourquoi ne pas écouter ce que nos rêves ont à nous dire et tenir un journal de rêve ? Nous pouvons aussi profiter avec conscience de la chaleur de notre foyer. Se retrouver en son « chez soi » est ressourçant et réconfortant. S’observer, refléter notre chemin parcouru, se connecter à ce qui nous anime aujourd’hui. En contact avec notre créativité, on peut alors la laisser couler. Le journal créatif est ici un outil incontournable, qui rallie introspection et créativité.

Le YIN se nourrit par l’introspection, la relaxation la méditation et les positions d’ancrage. Le taïchi, le yoga et le Qi Gong sont autant de forme d’exercice adaptée à cette saison. Comme l’eau qui pénètre en profondeur la terre, notre énergie vient alimenter nos articulations. Quand on les détend, on lâche la résistance. Le corps pourra alors éliminer l’excès de nourriture, d’émotions et de tensions. On se sent alors plus fort et libre. En clinique il me fera plaisir d’explorer avec vous différentes façons de s’ancrer au quotidien, et d’exercer les articulations pour entretenir votre vitalité tout au long de l’hiver.

En harmonie avec la saison : on se tient au chaud, capable d’apprécier le silence, le repos, prendre le temps de se ressourcer chez soi, portez le regard vers l’intérieur, faire le point, garder l’équilibre entre ce que l’on garde et ce que l’on donne.

En dysharmonie : veiller tard, manque de sommeil et de repos, esprit dissipé, frustré, la personne accumule et a de la difficulté à jeter ou donner.

Choisissons d’être en harmonie avec la saison afin de cultiver notre énergie vitale et en prendre soin. La puissance de l’énergie de l’hiver est celle qui nous permet de nous actualiser à notre plein potentiel, sans forcer, simplement laisser couler le flot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *